CATALOGUE
 
T'ar ta gueule à la récré : le premier récit jamais publié d' "un influenceur"
T'ar ta gueule à la récré

Emery Doligé, alias " Mry ", fut longtemps l'un des blogueurs les plus influents. Dans le livre T'ar ta gueule à la récré, confessions d'un influenceur, il raconte comment il est tombé très jeune dans la marmite d'Internet, en créant un blog devenu une référence (Choses Vues) et comment son ascendant dans le monde numérique et médiatique n'a cessé de grandir au point de lui faire perdre de vue une certaine réalité. Dans cet ouvrage qui peut se lire comme une " contrition numérique ", il raconte comment et pourquoi le Star-système, le monde politique et les médias lui ont déroulé le tapis rouge pendant plusieurs années, pour qu'il prenne finalement conscience que l'univers parallèle qui s'ouvrait à lui ne pouvait plus se refermer.
Au travers de ce parcours fait de paillettes, d'impunité, de certitude et parfois de haine, Emery Doligé montre aussi qu'une autre voie est possible.

EN LIBRAIRIE
Capture d’écran 2019-09-03 à 09.39.06.pn

En 2008, lorsque le bitcoin a été inventé, son prix était d’1 cent.

1 dollar US investi à l’époque pouvait rapporter 2 millions de dollars US fin 2017.

Aujourd’hui, le nouvel Eldorado des cryptomonnaies s’appelle ICO, pour « Initial Coin Offering ». C’est une méthode de levée de fonds qui fonctionne via l’émission d’actifs numériques échangeables contre des cryptomonnaies durant la phase de démarrage d’un projet.

Ce guide pratique, le premier dans ce domaine, s’adresse aux néophytes comme aux plus expérimentés en dispensant de vrais conseils, fruits d’années d’expérience. Il est complet, didactique, et couvre tous les aspects du sujet. Il guide le lecteur pas à pas dans son acquisition de cryptomonnaies et dans sa participation à une ICO.

 

EN LIBRAIRIE
Capture d’écran 2019-09-08 à 19.02.08.pn

27 septembre 1995. Daniel David Tibi n’oubliera jamais cette date. En quelques heures, la vie de ce Français de 37 ans, installé depuis plusieurs années en Équateur, bascule dans l’horreur. Il est arrêté à Quito par deux policiers en civil, accusé de trafic de cocaïne. Il est innocent. Sans la moindre preuve, sans procès, sans jugement, après un premier passage à tabac, Daniel David Tibi est jeté dans l’une des pires prisons du pays : le centre de réhabilitation sociale pour hommes de Guayaquil.

L’espérance de vie d’un prisonnier y est des plus courtes ; seule y règne la loi du plus fort, de l’argent et de la corruption…
Pendant deux ans et demi, Daniel Tibi va lutter pied à pied pour ne pas sombrer, n’ayant d’autre choix que le recours, lui aussi, à la violence.

NOUS SUIVRE

  • Instagram Social Icon
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • LinkedIn Social Icon

©Mareuil Éditions 2015