Ils sont 97, de tous grades, de la 13e demi-brigade de Légion étrangère, à avoir reçu la croix de la Libération (sur 1 038 titulaires). Si le chiffre est aussi important, c’est que ce régiment a joué un rôle pivot dans la constitution des Forces françaises libres. Dès juillet 1940, 900 légionnaires sur 1 619 choisissent, après la campagne de Norvège, de rejoindre l’Angleterre, où se trouve le général de Gaulle, plutôt que l’Afrique du Nord et le maréchal Pétain. Les profils de ces compagnons de la Libération sont multiples, riches, singuliers : historiques de la 13 ; combattants de Norvège qui ont rejoint, à Londres, les légionnaires FFL ; civils qui ont traversé, souvent individuellement, la Manche ; militaires d’autres unités ralliés et mutés ; légionnaires d’un régiment de la Légion fidèle au gouvernement de Vichy et qui choisiront, ultérieurement, la France libre, etc. Certains serviront donc toute la guerre à la 13, d’autres la rejoindront, certains n’y feront qu’un passage.

Ce livre est l’histoire de ces ralliements et des interrogations auxquelles chacun de ces hommes a été confronté. Il détaille un contexte et des comportements qui se font faits jour dans cette période « hors norme ».

LES COMPAGNONS DE LA LIBERATION DE LA 13

19,00 €Prix

    NOUS SUIVRE

    • Instagram Social Icon
    • Facebook Classic
    • Twitter Classic
    • LinkedIn Social Icon

    ©Mareuil Éditions 2015